Chirurgiens Dentiste - Actualité

Interview du Dr Michaël LUMBROSO

A l'occasion de l'émission Votre Quotidien sur la chaîne Yvelines Première, le Dr LUMBROSO a été interviewé sur le thème "Avoir de belles dents".

Interview-du-Dr-Michael-LUMBROSO.jpg




Voir la video de l'interview

Votre Quotidien - Avoir de belles dents par YVELINESPREMIERE

Voici une transcription résumée de l'interview du Docteur Michaël LUMBROSO, diffusée sur la chaîne locale Yvelines Première le 14 Février 2012.


-   À partir de quel âge doit-on se laver les dents ? Comment ? Avec quoi ? À quelle fréquence ? Et après ?

On doit se brosser les dents dès l’apparition des premières dents de lait !!!

  • De 0 à 3 ans : brossage par les parents avec une brosse à dent manuelle adaptée à l’âge et un dentifrice contenant moins de 500 ppm de fluor.
  • Entre 3 et 6 ans : je préconise l’utilisation d’une brosse électrique, celle qui associe mouvement de rotation et de pulsation, sous le contrôle d’un adulte (qui peut compléter le brossage). Le dentifrice doit contenir 500 ppm de fluor. Avant 6 ans les dentifrices sont conçus pour être avalés, il faut donc faire attention aux concentrations pour éviter un surdosage.
  • A partir de 6 ans, lorsque les enfants savent cracher, la concentration idéale est comprise entre 1000 et 1500 ppm. L’idéal est de réaliser un brossage au moins deux fois par jour, après le repas. Le brossage du soir est particulièrement important puisque pendant la nuit la salivation diminue, il faut donc que les dents soient propres pour limiter le risque carieux. Il ne faut pas manger ou boire autre chose que de l’eau après ce brossage !
    

-    Est-il grave d’avoir des caries sur des dents de lait ?


Oui c’est grave !!! La carie est une maladie INFECTIEUSE et TRANSMISSIBLE !!! Avoir des caries sur les dents lactéales montre que l’enfant est porteur de bactéries cariogènes (Streptocoques Mutans  et Lactobacille Acidophile), que toutes les conditions pour que des caries se forment sont réunies, et il y a donc de très fortes chances pour que cet enfant développe des caries sur les dents définitives.
Dans le monde, 5 milliards de personnes sont atteintes par la maladie carieuse (entre 60 % et 90 % de la population selon les pays). En France 50 % des enfants de 12 ans sont atteints.

De plus il existe une pathologie dite « syndrome du biberon » qui peut avoir des conséquences graves, en entraînant la perte de toutes les dents de lait ==> pb de phonation, d’apprentissage du langage, de nutrition, etc …


-      Comment surviennent-elles ? Est-on tous égaux ?

Voir la fiche sur la Prévention carieuse ici
Pour que la maladie carieuse apparaisse, il faut que 4 facteurs soient présents en même temps :
  • Des bactéries cariogènes : Streptocoques Mutans  et Lactobacille Acidophile qui forment la plaque dentaire
  • Du sucre
  • De l’acide (pH <5,5, par exemple le Coca a un pH de 2,3 !!!
  • Du temps ==> importance du brossage
 Facteurs intrinsèques (qualité de l’émail ==> rôle du Fluor, efficacité de la salive)


-      Que pensez-vous des compléments fluorés pour enfants ?

Tout d’abord le Fluor reste un élément majeur dans la prévention de la carie dentaire. Les dernières études montrent que son action est plus importante lorsqu’il est utilisé localement que par voie systémique.
La dose préconisée est de 0,05 mg/Kg par jour. Les sels de table sont fluorés, l’eau de boisson est fluorée (plus particulièrement certaines eaux gazeuses), et les dentifrices pour enfant complètent cet apport alimentaire. Donc selon les dernières recommandations de l’AFSSAPS 2008 pas de supplément avant l’âge de 6 mois.
Chez les enfants présentant un risque carieux élevé et après un bilan des apports en fluor, dans certains cas le chirurgien-dentiste peut prescrire une complémentation en Fluor. Mais surtout il peut réaliser des applications de vernis fluorés, ou de gels, et procéder à un scellement des sillons.


-      Que pensez-vous de la (sur)consommation de chewing-gum ?

Après le repas, lorsque l’on ne peut pas se brosser les dents, mâcher du chewing-gum sans sucre présente plusieurs intérêts :
  • nettoyage des dents par effet mécanique,
  • salivation ==> remontée du pH,
  • et certains chewing-gums contiennent du xylitol (c’est un édulcorant qui stoppe la prolifération des bactéries cariogènes) ==> c’est très positif. Surtout pour les patients qui ont un déficit en salive, ou une bouche acide.


-      Remplacent-ils un bon brossage de dents ?

NON, pas du tout, mais c’est mieux que rien !


-      Peuvent-ils vraiment avoir des vertus blanchissantes ?

Premièrement au jour d’aujourd’hui, le seul moyen connu pour blanchir vraiment les dents est d’utiliser des dérivés de l’eau oxygénée, or je vois mal les fabricants de gomme à mâcher rajouter de l’eau oxygénée au chewing-gum !
Mais ces produits, comme les dentifrices blanchissants d’ailleurs peuvent contenir des agents abrasifs qui peuvent abîmer la couche d’émail ! Donc je ne suis pas du tout favorable à ces produits. Si vous voulez avoir des dents plus blanches, les 40 000 dentistes français se feront un plaisir de répondre à vos questions.


-      Qu’en est-il des bars à sourire à la mode ?

Voir la fiche sur les Bars à Sourire ici
  • Ils se développent en réponse à une demande esthétique de plus en plus grande ==> demande de santé, de bien être ==> motivation vers plus de prévention, ce qui est plutôt positif.
  • Mais les personnels de ces bars ne sont pas formés, donc pas de dépistage, pas de diagnostic. Or parfois le blanchiment peut être contre-indiqué (caries, gingivite, grossesse, déminéralisation, etc…)
  • Théoriquement seuls les produits dont la concentration ne dépasse pas 0,1 % de peroxyde d’hydrogène sont considérés comme des produits cosmétiques, et donc autorisés dans ces boutiques. Or les "performances" d’éclaircissement que promettent ces "bars" ne sont pas possibles sans l’utilisation d’un produit plus concentré (réservé à l’usage d’un professionnel) alors, de deux choses l’une : soit ces promesses sont infondées, et nous sommes face à de la publicité mensongère, soit les produits utilisés ne sont pas conformes à la réglementation et sont utilisés en toute illégalité ! avec les risques que cela implique en terme de santé publique. En tout état de cause un doute réel plane sur les produits utilisés...
  • pas d’assurance en Responsabilité Civile Professionnelle (problème de la dentisterie à l’étranger)


-      Quelle différence avec le blanchiment en cabinet dentaire ?

Voir ici la Fiche sur le Blanchiment

Bilan, dépistage, analyse du sourire, diagnostique esthétique, prise de photos, concentration des produits, techniques au fauteuil ou ambulatoire (gouttières sur mesure), suivi.


-      Quand doit-on voir son dentiste ?

Au moins une fois par an et ne pas oublier que lorsque l’on a mal, il est déjà trop tard !


-      Que regardez-vous (gencives, tartre, caries..) ?

TOUT ! Les articulations, les muqueuses (dépistage des cancers), les dents, les gencives, les tissus de soutien, les sinus, les glandes salivaires.
Possibilité de faire de la Prophylaxie Dentaire Individualisée, scanner, panoramique. Changement d’alimentation chez les jeunes adultes, avec consommation de Soda, et déséquilibre alimentaire chez les jeunes adultes (18 ans)


-      Quels traitements proposez-vous ?

Aujourd’hui la dentisterie en France est essentiellement curative, alors que les moyens scientifiques de réaliser une dentisterie préventive existent !
Le métier de dentiste ne se résume plus à attendre que vous ayez un trou, pour le boucher et attendre que le suivant apparaisse. Mettre en place une vraie politique de prévention et de prophylaxie.

Progrès dans le diagnostic (cône beam), dans l’anesthésie, dans la précision (microscope), dans les techniques (adhésion, zircone) pour préserver un maximum de tissus sains.
Et lorsqu’ une ou des dents sont perdue les implants permettent de retrouver son capital dentaire.


-      Quels sont vos conseils pour avoir une belle bouche ?

 Pour la prévention de la carie : une hygiène buccale efficace, une alimentation équilibrée (fibres et peu de sucres rapides) + apport en Fluor et un bon débit salivaire sont les garants d’un risque carieux faible.
Pour la prévention des maladies de gencive : Tabac et contrôle de plaque
Orthodontie
Remplacer les dents absentes !!! (une dent à remplacer en moyenne = 50 millions de dents manquantes). Notion d’engrenage.
Prévention du bruxisme


Interview du Docteur Michaël LUMBROSO, Chirurgien Dentiste à Versailles ; diffusée sur la chaîne locale Yvelines Première le 14 Février 2012.

Ecrit par Michael LUMBROSO, Docteur en Chirurgie Dentaire - Mise à jour le Le 15/02/2012 à 09:45

Mentions Légales - Espace Détente Site réalisé par Rollingbox™