Chirurgiens Dentiste - Actualité

Dents cassées : les bons réflexes.

Une blessure dentaire comporte toujours une urgence, que la dent soit cassée ou non. Le traitement de la dent dans les plus brefs délais optimise les chances de la préserver dans un meilleur état de fonctionnement.

dents-cassees--les-bons-reflexes.jpg

 

Chez l’enfant

 
Ce type d’accident est fréquent chez les enfants, en raison de la fragilité de leurs dents. La dent expulsée sous l'effet du choc nécessite d'être réimplantée dans les 20 minutes qui suivent. C’est une véritable urgence !

La racine de la dent expulsée est recouverte de cellules vivantes qui permettront à la dent de se refixer naturellement à l’os de la mâchoire. Il faut donc préserver la vitalité de ces cellules à tout prix, et toucher la racine le moins possible.
L’idéal est donc de nettoyer la dent avec du sérum physiologique, et de la replacer immédiatement dans son alvéole. Si cela n’est pas possible il faut conserver la dent dans du sérum physiologique ou du lait stérilisé UHT, à défaut la dent peut être conservée dans de la salive, soit en bouche entre la joue et les molaires inférieures (en faisant attention que l’enfant ne l’avale pas…), soit dans un petit récipient.
Notons que dans de nombreux pays, il existe des boîtes « Save-A-Tooth Emergency Box » contenant un produit spécial (HBSS, Hank's Balanced Salt Solution), permettant de conserver une dent expulsée pendant plusieurs heures.
Il faut savoir que le taux de succès d’une réimplantation dépend énormément du temps extra-oral et du milieu de conservation.

En France on estime le nombre de réimplantations à 1500 par an.
 
 

Réagir rapidement

 
Il faut aussi garder les bouts de dent cassés, car ils peuvent être recollés ! Certaines conditions autorisent ainsi une réparation presque instantanée surtout dans le cas où la fracture n’implique pas la pulpe. Actuellement, de nouvelles colles et composites permettent le recollage du morceau de dent, ou encore de reconstituer la partie de la dent cassée si le morceau est perdu. Des radiographies sont essentielles pour vérifier que les dents voisines n'ont pas été endommagées. Elles permettent d'exclure l'hypothèse de la fracture de la racine, même si les dents ne souffrent pas de cassures en apparence. Le dentiste préférera voir venir des patients à l'improviste pour traiter la dent cassée en urgence, plutôt que d'attendre la fin de journée (si l'événement s'est déroulé en matinée), ce qui réduirait nettement les chances de réussite des soins dentaires.
           
 

Les bons réflexes

 
Une fois la dent expulsée, le dentiste procède à une désinfection, puis il remet la dent en place et procède à une contention, c'est-à-dire une immobilisation faite avec l'aide d'un petit fil maintenu par des composites. La dent réimplantée ou réparée peut parfois se nécroser (la pulpe à l’intérieur de la dent meurt spontanément …) dans les mois qui suivent le choc. Il faudra alors compléter le traitement initial. Afin de contrôler la vitalité de ces dents, il faut consulter régulièrement jusqu'à deux ou trois ans après le choc dans le but de surveiller toute anomalie. Un changement de couleur n'est jamais de bon augure.
 
En définitive, le traumatisme dentaire ne se présente jamais comme un cas banal, qu'il concerne les dents de lait ou les dents permanentes. L'expulsion ou l'intrusion d'une dent de lait peut avoir des conséquences négatives sur le germe d'une dent définitive. Si un abcès fait surface sur une dent de lait qui n'a jamais été traitée, le germe de la dent définitive peut être endommagé, et entraîner une malformation de la dent définitive.
 
Le traumatisme dentaire s'impose comme un problème de santé publique puisqu'il concerne un grand nombre d'enfants. 20% à 30% des enfants âgés  de 12 ans comportent un traumatisme des dents permanentes. Les traumatismes de dents temporaires sont courants chez les enfants d'âge pré-scolaire  le plus généralement à cause de l'apprentissage de la marche, des accidents domestiques ou aux jeux dans la cour de récréation…
 
Les incisives et les canines de la mâchoire supérieure sont les dents qui nécessitent le plus de soins dentaires, car elles ont particulièrement exposées et sollicitées.
 
 
 

Les risques pour les sportifs

 
Pour la pratique de certains sports à risques (boxe, rugby, basket..), un équipement spécial pour la protection de la mâchoire et des dents est obligatoire. Il se présente sous forme de protège-dent  personnalisé, fabriqué au cabinet dentaire grâces à des empreintes précises.
 
Il permet :
–                    la protection des dents antérieures
–                    la prévention de dommages sur les dents postérieures qui peuvent entrer brutalement en contact suite à un coup de menton
–                    la protection des lèvres, de la langue et des joues
–                    la prévention des dommages cérébraux et cervicaux.
 
Ce protège dent doit se plier aux normes de la pratique sportive ; il doit tenir facilement en bouche et être réalisé en fonction des arcades dentaires de chacun, et permettre une respiration buccale normale.

Encore une fois : « Mieux vaut prévenir que guérir !!! »
 
 
Dr Michaël LUMBROSO
Dentiste Implantologue / Parodontologue à Versailles
 

Ecrit par Michael LUMBROSO, Docteur en Chirurgie Dentaire - Mise à jour le Le 09/04/2013 à 10:36

Mentions Légales - Espace Détente Site réalisé par Rollingbox™