Chirurgiens Dentiste - Actualité

Les dentistes sont inquiets de la santé bucco-dentaire des français.

Trop de Français perdent leurs dents prématurément. C’est le cri d’alarme lancé par l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD), à l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire le 20 mars dernier. En cause : le manque d’hygiène, de prévention, de soins, de moyens et de volonté politique.

les-dentistes-sont-inquiets-de-la-sante-bucco-dentaire-des-francais.jpg

Perdre ses dents en France en 2013, est une réalité intolérable pour les dentistes ! Et ils tiennent à le faire savoir, par l’intermédiaire de l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD), qui déplore le retard pris par l’Etat, notamment dans la lutte contre les maladies parodontales (infection des gencives et des tissus de soutien des dents).

Bien que la santé bucco-dentaire se soit, de manière générale, améliorée en France ces dernières années,  celle des adultes continuent à préoccuper les dentistes. Une étude menée en 2010 par la Commission européenne sur la santé dentaire des européens souligne que seulement 34 % des Français de plus de 15 ans déclarent avoir toutes leurs dents naturelles, plaçant notre pays bien en dessous de la moyenne continentale qui est de 41 %, loin derrière le Royaume-Uni (50 %) et l’Espagne (47 %).

Sophie Dartevelle, présidente de l’UFSBD, regrette que les politiques publiques se soient trop concentrées sur les jeunes, au détriment des adultes qui ont tendance à négliger leur hygiène bucco-dentaire. Avec les conséquences plus ou moins graves que l’on connaît : maladies parodontales, formation de caries, gingivites, pertes de dents.
 

Miser sur la prévention et l’hygiène

 
Malheureusement, ces chiffres reflètent une certaine négligence des Français vis-à-vis de leur hygiène dentaire. Un adulte sur dix ne se lave même pas les dents une fois par jour ! Et il existe toujours une bonne raison pour repousser la visite annuelle chez le chirurgien-dentiste : problèmes financiers, crainte de la douleur, … Mauvais calcul, car repousser le problème ne fait que l’aggraver. Et quand survient une douleur dentaire, c’est qu’il est déjà trop tard !

Les dentistes français tirent la sonnette d’alarme face à la progression des maladies parodontales, qui touchent en particulier les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes en situation de précarité ou encore  les personnes handicapées.  Les maladies parodontales seraient responsables de 14 000 décès par an en France.

En effet les maladies parodontales sont des facteurs de risque importants pour de nombreuses autre pathologies : les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2, la polyarthrite rhumatoïde, les accouchements prématurés, etc … Lire notre fiche sur les liens entre le diabète et les maladies parodontales ici.

Or plus de 50% de la population française présente une Gingivite (infection superficielle de la gencive) et 20 % de la population adulte en France est atteinte de Parodontite (infection plus profonde ayant entrainée une perte osseuse) !

Afin de prévenir les risques de parodontites, il est recommandé de se brosser soigneusement les dents trois fois par jour après chaque repas  et de consulter un dentiste une à deux fois par an.
 
 
Dr Michaël LUMBROSO
 
Implantologue – Parodontologue - Chirurgien-Dentiste à Versailles
 
·         Source : Le Point.fr - Publié le 20/03/2013 à 06:15 : « Les Français perdent plus de dents que leurs voisins »
·         Enquête Nationale de 2002-2003 (NPASES I) organisée par l’U.F.S.B.D. en collaboration avec le CETAF sous la direction scientifique du Pr. Denis Bourgeois ici

Ecrit par Michael LUMBROSO, Docteur en Chirurgie Dentaire - Mise à jour le Le 16/04/2013 à 12:00

Mentions Légales - Espace Détente Site réalisé par Rollingbox™